les murs ne servent à rien 6 – Programme 2022

Les 23, 24 et 25 septembre 2022 à la Halle – Dieulefit – Drôme. Participation libre. Petite restauration sur place.

Exil des Afghans, droit d’asile en France, vie de sans-papiers, femmes en migration, accueil des Ukrainiens, bilinguisme, falsification de l’histoire, recours des Soudanais à la CNDA, situation à Calais, adolescents sur la route, prise en charge des mineurs non accompagnés, santé mentale des jeunes exilés, engagement dans la Roya… autant de sujets qui nous occuperont pendant tout un week-end, dans notre habituelle diversité de mediums, notre croisement des contenus pour penser les migrations dans leur contemporanéité, leur richesse, leur multiplicité d’enjeux.

Le samedi soir, le repas congolais sera l’occasion de poursuivre le débat, et de faire plus ample connaissance, jusque sur la piste de danse.

Retrouvez toutes les vidéos des rencontres les murs ne servent à rien 2022

Abdul Saboor - exposition les murs ne servent à rien 6 - Dieulefit - Drôme

Vendredi 23 septembre

20h       Introduction

20h15   Film documentaire Midnight traveler de Hassan Fazili, Etats-Unis, Qatar, Royaume-Uni, Canada, 2019.

Lorsque les talibans mettent sa tête à prix, le réalisateur afghan Hassan Fazili est forcé de prendre la fuite avec sa femme et ses deux petites filles. Saisissant leur parcours incertain à l’aide de trois smartphones, Fazili montre à la fois le danger et le désespoir auxquels sa famille est confrontée mais aussi l’immense amour qui les lie.

21h45   Pause

22h       Lecture d’extraits : Les Humbles ne craignent pas l’eau de Matthieu Aikins, Le Seuil, 2022.

Matthieu Aikins est grand reporter en Afghanistan et au Moyen-Orient, correspondant depuis 2008 du New York Times en Afghanistan, journaliste pour Rolling Stone. Ses reportages ont été primés et reconnus de nombreuses fois (Pulitzer Price, Osborn Elliott Prize, George Polk Price, Livingston Awards). Dans Les Humbles… Omar, le jeune chauffeur et interprète afghan, qui est le fixeur du journaliste de longue date, prend la route de l’exil, laissant derrière lui son pays sans savoir s’il pourra le retrouver. Le journaliste décide de changer d’identité, détruit son passeport et se lance à ses côtés dans une odyssée parmi les réfugiés.

Lecteur : Julien D’Abrigeon

22h30   Discussion avec Matthieu Aikins.

Samedi 24 septembre

10h30    Mini-conférence L’asile en France, par Julia Briland, juriste du droit d’asile.

On vous dit l’essentiel, clair et concis !

11h       Ecoute radiophonique : Etranges Etrangers, « Sous les radars », France Culture, 2022.

Les sans-papiers qui vivent et travaillent en France sont sous la menace permanente d’une arrestation, d’un placement en centre de rétention (CRA), d’une expulsion. Quelles conséquences ce contexte a-t-il sur les personnes qui le subissent ? Avec Stefan Le Courant, docteur en anthropologie, chargé de recherche au CNRS.

11h30   « Maison Accueillante » de Dieulefit, présentation du projet par l’association Passerelles.

12h30    Repas

14h        Lecture d’extraits : Les Damnées de la mer de Camille Schmoll, La Découverte, 2020.

Les Damnées de la mer offre une remarquable plongée dans la vie quotidienne de femmes exilées, logées en centre d’accueil, où leur trajectoire est suspendue, en attente d’une reconnaissance de cette Europe qui souvent les rejette. En restituant les multiples facettes de ces destinées, ce livre décline l’histoire des migrations en Méditerranée au féminin. Il refuse les clichés binaires qui opposent la migrante-victime à la migrante-héroïne.

Lectrice : Nadine Despert

14h30    Mini-conférence La directive relative à la protection des Ukrainiens, par Julia Briland, juriste du droit d’asile.

Précisions et éclaircissements sur la situation particulière des déplacés ukrainiens.

15h       Pause

15h30   Rencontre avec Luba Jurgenson.

Arrivée en France à dix-sept ans depuis la Russie, elle est écrivaine, traductrice et universitaire. Roman Petrouchine échangera avec elle autour de la question du bilinguisme, mais aussi de l’histoire des relations entre la Russie et l’Ukraine et de la falsification de l’histoire et de la mémoire.

16h45   Film documentaire, Marie-José vous attend à 16h de Camille Ponsin, 2018, France.En avant-première.

Marie José, vieille dame de 90 ans, a été ethnologue. Ses visiteurs, des rescapés du génocide qui frappe les populations du Darfour depuis 2003, viennent chercher jour après jour l’aide cruciale que sa connaissance fine du Soudan lui permet de leur apporter. Elle les aide lors de leur recours à la Cour nationale du droit d’asile (CNDA). Grand prix Fipadoc 2022.

19h30 Repas congolais et Set musical afro par Tuff Kong HIFI.

Dimanche 25 septembre

10h30   Discussion avec Abdul Saboor.

Né en 1992 à Nagrahar en Afghanistan, Abdul Saboor a dû subvenir à ses besoins dès son plus jeune âge. Il a travaillé avec l’armée américaine pendant 6 ans. Recherché par les Talibans, il a été obligé de fuir son pays. Toujours équipé d’un appareil photo, il a immortalisé son périple jusqu’en Europe, où il s’est arrêté en 2017. Ses photographies ont été exposées en Serbie, en Espagne, en Angleterre, en Pologne. Il continue à documenter la réalité de la migration, notamment à Calais et à Paris.

Ses photos seront exposées au Lavoir, rue Gainarde, à Dieulefit, tout au long du festival.

Vendredi 14h-20h / Samedi 10h-19h / Dimanche 10h-18h

11h30   Film documentaire : Shadow Game de Eefje Blankevoort et Els van Driel, Pays-Bas, 2021.

Ce film est un récit sur les conséquences dramatiques de la politique d’asile européenne. Alors que des clôtures ont été érigées dans toute l’Europe, demander l’asile est devenu presque impossible. Des adolescents traversent des paysages enneigés et font face aux polices des frontières. Atteindre leur destination finale est devenu plus difficile que jamais. Leur voyage les mène de la Grèce à la Macédoine du Nord, de la Serbie à la Bosnie-Herzégovine, de l’Italie à la France et aux Pays-Bas. Le film a été tourné sur une période de trois ans, en partie par les protagonistes, avec leurs téléphones.

13h       Repas

14h30 Film documentaire Le Dernier Refuge de Ousmane Samassékou, France, Mali, Afrique du Sud, 2021.

La Maison des Migrants de Gao, au Mali, est un refuge à la porte du Sahara. Esther et Kady, deux adolescentes du Burkina Faso y font escale pour retrouver la force de poursuivre leur voyage, elles se lient d’amitié avec une femme migrante dont la mémoire s’est effacée au fil des ans, en même temps que ses espoirs de retrouver son foyer.

16h       Discussion avec Daniel Derivois.

Psychologue clinicien, docteur en psychologie et psychopathologie clinique, licencié en Sciences de l’éducation, il est notamment l’auteur de Voyager avec les mineurs non accompagnés, repères pour une pratique décentrée en protection de l’enfance, La Chronique sociale, 2021.

17h00     Lecture d’extraits : Change ton monde de Cédric Herrou, Les liens qui libèrent, 2020.

Un simple citoyen peut changer le cours de l’histoire et du droit. Cet ouvrage est le témoignage exceptionnel et intime d’un homme qui s’est révolté contre le cynisme des autorités et d’un Etat qui bafoue quotidiennement le droit. Il aurait pu, comme beaucoup, garder porte close, mais a choisi d’aider ces personnes en exil au nom de la dignité humaine.

Lectrice : Virginie Komaniecki

Venir et dormir à Dieulefit